Salut et merci

Après plusieurs semaines de réflexion je mets fin à vlemblog. Il est temps de mettre fin à une carrière de journaliste vécue avec passion à chaque jour.

Mais attention on se verra régulièrement à des évènements du sport universitaire.

 

Publicités

Le Canada parfait en Espagne

Il est parfait le Canada au championnat mondial de basket chez les 17 ans et moins. La ronde préliminaire s’est terminée avec un dossier de 3-0 pour la troupe du coach David DeAveiro.  Nos jeunes ont mis fin à cette première phase en écrasant la Chine 105-54.

Une fois de plus Rowan Barrett a brillé avec une performance de 17 points mais le grand héros dans  cette éclatante victoire fut Emmanuel Akot. Un reluisant dossier de 15 points, cinq rebonds, trois vols de balle et un bloc.

Place à la ronde huitième de finale. Vous pouvez suivre les matchs du championnat sur le site de la FIBA.com.

PAUSE

Ce site d’abord crée pour la couverture du sport étudiant fait une pause de quelques semaines. On se revoit quelque part au mois d’août.

 

LCF: Milo, un homme de caractère

Je ne sais pas s’il y a eu homme plus heureux que l’auteur de ces lignes samedi soir, quand le botteur de précision du Rouge et Noir Chris Milo a réussi un placement de 55 verges sur le dernier jeu du match, provoquant ainsi la prolongation; on connaît la suite, le Rouge et Noir l’a emporté face aux Eskimos d’Edmonton.

J’ai toujours aimé Milo, l’athlète et l’homme de caractère. Ça remonte aux années où, joueur junior, il avait participé à des matchs préparatoires dans l’uniforme des Alouettes, avant d’entamer une carrière au football universitaire avec le Rouge et Or de l’Université Laval. À cette époque il était aussi efficace comme botteur de dégagement que de précision. Comme botteur de dégagement il avait, justement, la précision d’un chirurgien; le ballon sortait régulièrement à l’intérieur de la ligne de dix verges de l’adversaire.

C’est ce botteur que j’ai revu contre Edmonton samedi soir.

J’ai toujours été un «fan» de Milo, je le suis plus que jamais. Pourquoi? Parce qu’il revient de loin…mentalement. Rappelons-nous l’an dernier; les Roughriders de la Saskatchewan l’avaient «jeté aux poubelles». Il travaillait pour un concessionnaire automobile de Regina quand le directeur-gérant du Rouge et Noir, Marcel Desjardins, lui a lancé un appel. J’en connais plusieurs qui doutaient du retour en force de ce jeune homme.

BOTTEUR RESSUSCITÉ

Depuis cet appel du Rouge et Noir, Milo a surtout été botteur de précision mais samedi, le botteur de dégagement Ronnie Pfeffer étant blessé, Milo a dû accomplir les deux tâches. Il a été magique.

En terminant, n’oublions pas que Milo est un autre coup fumant du directeur-gérant Marcel Desjardins.

 

Basket en Espagne:Ignas et Rowan brillent

La Finlande n’y a vu que du feu: éclatante victoire du Canada, 92-68, au championnat mondial de basket-ball chez les 17 ans et moins. La troupe du coach David DeAveiro se retrouve en tête du groupe C avec un dossier de 2-0.

Une fois de plus Rowan Barrett a «pris le plancher» avec un double-double (16 points-10 rebonds). Il a été fort bien appuyé par Ignas Brazdeikis avec un total de 17 points.

La formation canadienne affrontera la Chine dimanche.

Championnat mondial: bon départ du Canada

À lire une certaine analyse, ne fallait pas donner cher de la peau du Canada au championnat mondial de basket-ball, 17 ans et moins. L’ennemi (Australie) était redoutable à titre de double finaliste à cette compétition. Les sceptiques ont été confondus, victoire du Canada 81-78 à son premier match. Ils ont toutefois joué avec le feu les gars du coach David DeAveiro (également entraîneur des Redmen de McGill). Ils ont été atroces sur les tirs de trois points (6 en 26 pour 23% d’efficacité) et 13 en 28 (46,4 %) sur les lancers-francs.

BIG O

Deux noms à retenir lors de cette rencontre: Oluwasimisola Shittu avec le double double (22 points-12 rebonds) et Rowan Barrett particulièrement brillant au dernier quart. Il a terminé avec 19 points.

L’INSTINCT DU TUEUR

La formation canadienne n’a pas démontré l’instinct du tueur. Au premier quart elle menait pas 11 points mais l’adversaire a su remonter petit à petit la pente, après la première demie c’était l’égalité (34-34).

Nos petits gars ont sorti les griffes et après le troisième quart ils menaient par dix points. Vint la glissade, l’Australie a renversé la vapeur et menait par dix points avec moins de cinq minutes dans la rencontre. Nos représentants ont toutefois rebondi pour finalement triompher.

GUERRIER…PEU UTILISÉ

Le seul joueur du Québec au sein de l’alignement canadien, Quincy Guerrier, a été peu utilisé (six minutes au premier quart). Il n’a aucun point à son dossier.

 

 

 

Quincy Guerrier en Espagne

Les Filons Gold du Cégep de Thetford-Mines seront à Ville St-Laurent ce week-end mais sans leur joueur vedette Quincy Guerrier. La troupe du coach Igor Rwigema participera à la Montreal City Classic, évènement qui aura lieu à l’école Emile Legault. Cette compétition mettra en vedette des équipes civiles des Etats-Unis, des formations U-15 ET u-17 du Québec de quelques équipes collégiales dont Montmorency, Sherbrooke, Dawson et Jonquière.

GUERRIER BRILLE EN EUROPE AVEC L’ÉQUIPE NATIONALE

L’absence de Guerrier est fort bien justifiée, il est le seul Québécois membre de l’équipe du Canada des 17 ans et moins, présentement en Espagne dans le cadre du championnat mondial.

La compétition commence le 23 juin. Tout va bien pour Guerrier qui a vécu de beaux moments dans le cadre de matchs préparatoires. Ainsi il a connu un match de 14 points contre l’Australie et de 19 face à la Lithuanie.

 

LBQ-Élite: Un titre dans la douleur

Le Royal de Québec a remporté les grands honneurs en finale de la LBQ-Élite. Un gain de 80-70 face à la formation Capitale-Nationale. Ce fut une conquête pas comme les autres: «Nous avons connu des hauts et des bas. Il y a eu cet accident de la route qui nous a perturbés.Malgré ce moment difficile les gars ont choisi de ne pas baisser les bras», de souligner coach Jonas Pierre, lui qui avait subi une douloureuse blessure au dos lors de cet accident. Le tout était survenu lorsque le véhicule dans lequel Pierre et quelques joueurs prenaient place se dirigeait vers Thetford-Mines pour participer à un week-end d’activités du circuit LBQ-Élite.

UNE BELLE SAISON

De son côté le coach du Capitale-Nationale (Rouge et Or de l’Université Laval à Québec) Jacques Paiement Jr ne donnait pas l’image d’un homme abattu: «C’est toujours décevant de perdre, mais les deux équipes ont bien joué. Et encore une fois je ne dis pas que la victoire était peu importante mais en même temps nous participons aux activités de ce circuit d’abord pour donner de l’expérience à nos joueurs en vue de la saison universitaire.»

Aucune surprise, Samuel Audet Sow du Royal, avec une autre performance remarquable, cette fois de 26 points, a été élu joueur par excellence des séries.

UNE ÉQUIPE AU NIVEAU CIVIL

C’est la fin pour le programme Basket3 Rivières, cette équipe ne sera pas de retour l’an prochain. Ce qui laisse le circuit avec seulement cinq formations, trois au niveau civil et deux du réseau universitaire. Il a été permis d’apprendre que les dirigeants du LBQ-Élite multiplieront les efforts pour que naisse une troisième équipe dans le région de Montréal et cette formation viendra du milieu civil. N’oublions pas que l’objectif premier du LBQ-Élite est de donner l’occasion aux anciens joueurs universitaires ou professionnels de pratiquer leur sport favori.

 

LBJEQ – Ceux qui s’en vont…ceux qui restent

Une soirée de balle pas comme les autres au parc Gary Carter jeudi soir. La direction des Orioles de Montréal a rendu hommage au passé et au futur.

Avant la rencontre face au Royal de Repentigny on a souligné la fameuse année de 1986; les Orioles d’Ahunstic (appelés ainsi dans le temps) avaient raflé le titre au Québec. Quelques joueurs de cette fameuse édition, dont le capitaine Normand Dufresne, ont été présentés au public.

Pendant le match on a arrêté le jeu pour retirer du terrain Louis-Philippe Pelletier et Abraham Toro, deux beaux joueurs de balle qui en étaient à un dernier match junior avant de prendre la route du baseball professionnel. Rappelons que Louis Philippe et Abraham ont tout récemment été repêchés par l’organisation des Astros de Houston; Toro en 5ième ronde, Pelletier à la 20ième.

L’ÉQUIPE DE LACROIX

Une chanson de Ginette Reno dit…ceux qui s’en vont, ceux qui nous laissent. Mais il y a aussi les Orioles qui restent. Et maintenant le sort de la troupe du gérant Marc-André Ronda repose beaucoup sur le coup de bâton de Jonathan Lacroix. Quel joueur de baseball. Avant le match contre Repentigny son dossier indiquait 33 coups sûrs en 62 présences, 26 points produits, 21 points marqués, 13 buts volés et ce en 20 duels.

 

 

Une soirée de balle…un beau moment

Par une belle soirée du 15 juin j’ai choisi de me déplacer vers le Parc Paul Pratt à Longueuil, question de voir un match de baseball junior élite opposant les Guerriers de Granby aux Ducs à Longueuil.

Un gars chanceux c’est un gars chanceux. J’ai passé une très agréable soirée et vu à l’oeuvre Michel Dagenais des Ducs. Ce solide gaillard évoluera très bientôt pour un collège américain (Trinidad State, Colorado). Michel a terminé le match avec trois coups sûrs, deux buts sur balles et six points produits (dans ce circuit les rencontres sont de sept manches). Sa position habituelle est receveur mais cette fois il évoluait au premier-but.

Il a été un des grands artisans de la victoire de 15-6 des Ducs.

UN CARABIN COACH DES LANCEURS

Comme quoi le sport universitaire a des tentacules partout. Quelle ne fut pas ma surprise de constater que le coach des lanceurs des Ducs, Louis-Karl Pedneault, est un membre de l’équipe de volleyball des Carabins de l’Université de Montréal.

En le voyant se diriger vers le monticule du haut de ses 6pi 9po, je me suis d’ailleurs demandé s’il n’était pas le plus «grand» coach d’artilleurs peu importe le circuit, amateur ou professionnel.